Un événement de réseautage juif fait jaillir la flamme de l’amour

Les vies de Jacqueline et Matt furent à jamais changées le jour où ils accompagnèrent des amis à un cocktail d’été organisé par la Chambre de commerce juive, une division de YAD Montréal.

Lors d’une chaude soirée de juin 2013, Jacqueline Hopmeyer terminait sa journée de travail lorsqu’elle reçut un appel d’un ami demandant un service : « Accepterais-tu de m’accompagner à un cocktail de réseautage ce soir? » L’événement en question était le Cocktail d’été de la Chambre de commerce juive, et Jacqueline accepta avec grand plaisir, prenant même la peine d’enfiler une jolie paire de chaussures à talons hauts pour l’occasion. À l’autre bout de la ville, Matt Goldsmith recevait le même genre de demande : son ami voulait rencontrer d’autres gens et suggérait de prendre part à un cocktail de réseautage d’affaires. En sa qualité d’« ailier infaillible », Matt était partant.

L’événement annuel de YAD Montréal rassemble de jeunes professionnels de tous les milieux qui souhaitent échanger et partager quelques verres. À son arrivée, Jacqueline remarqua un certain jeune homme. « Il paraissait bien. Il portait un complet. Et je pouvais voir qu’il était plus grand que moi, même si je portais des talons hauts! » Le séduisant monsieur et son ami se frayèrent un chemin jusqu’à Jacqueline et son compagnon. Un petit jeu de géographie juive s’ensuivit, ce qui permit au quatuor de constater qu’ils avaient des amis communs. Et puisqu’il s’agissait, après tout, d’un cocktail de réseautage, ils échangèrent leurs cartes professionnelles.

Au fur et à mesure que la soirée avançait, Matt se rendit compte de deux choses : tout d’abord, il appréciait vraiment beaucoup Jacqueline; ensuite, s’il ne l’invitait pas à sortir, son ami s’empresserait de le faire. « Heureusement, mon ami est un gars compréhensif », souligne Matt, « parce que j’étais censé être son ailier, mais j’ai dû finalement demander sa permission pour inviter Jacqueline ».

Au fil du temps, Matt accompagna de plus en plus souvent Jacqueline à des événements communautaires. Il avait été élevé avec de fortes valeurs juives, mais n’avait pas encore établi sa propre identité juive en tant qu’adulte. « J’avais l’habitude d’accompagner mes amis à des événements », dit-il, « mais je n’étais pas un participant actif de la communauté. Vivre une relation avec elle m’a vraiment amené à une autre étape, et tout ça s’est concrétisé lors de la mission en Pologne. » Au printemps dernier, Jacqueline entendit que la Fédération CJA organisait une mission pour jeunes adultes en Pologne et en Israël. Nouvellement fiancé, l’heureux couple avait discuté d’un voyage d’agrément au Portugal… mais la Pologne?

« J’ai toujours voulu visiter la Pologne et rendre hommage à tous ceux qui ont péri pendant l’Holocauste, et pour un tas de raisons, cela ne s’était jamais réalisé », se rappelle la jeune femme. « Mais lorsque cette occasion incroyable se présenta, je sus que, si je n’y allais pas à ce moment – pendant qu’on y trouve encore des survivants – j’aurais toujours des regrets. »

Matt et Jacqueline visitent la Pologne pendant la mission des jeunes adultes de la Fédération CJA.

Matt et Jacqueline visitent la Pologne pendant la mission des jeunes adultes de la Fédération CJA.

Ainsi, Jacqueline et Matt décidèrent de mettre de côté le Portugal et choisirent plutôt des vacances qui leur feraient vivre des moments extrêmement émotionnels – mais combien importants. D’un côté, ils virent par eux-mêmes la dévastation qu’avait causée l’Holocauste, mais de l’autre, ils eurent le privilège de rencontrer des survivants et de voyager avec eux; ils bâtirent des amitiés solides et commencèrent également à se forger une identité juive en tant que couple. Après leur passage en Pologne, lorsqu’ils arrivèrent en Israël, ils célébrèrent leurs récentes fiançailles, leur propre avenir et l’avenir du peuple juif. Ayant été bénévole et après avoir participé à des collectes de fonds pendant près d’une décennie, Jacqueline apprécia particulièrement Beer Sheva et la possibilité de voir par elle-même comment les dollars recueillis par l’Appel juif unifié sont utilisés pour venir en aide à notre ville sœur.

« Ce fut merveilleux de participer ensemble à ce voyage », affirme Jacqueline. « Nous comptons élever nos enfants dans un foyer juif nourri de valeurs juives. De bien des façons, ce fut un début tout à fait approprié à ce nouveau chapitre de notre vie. »

Matt et Jacqueline se marieront cet été à Montréal. Pour l’événement, ils seront entourés de leurs nouveaux amis de la mission YAD en Pologne et en Israël et, bien entendu, des amis précieux qui les ont entraînés à ce cocktail de la CCJ, un soir mémorable de 2013, lorsqu’ils ont échangé leur premier regard.

Laisser un commentaire